jump to navigation

L’échec de Gilles Taillon octobre 29, 2009

Posted by jay2go in Politique québécoise.
Tags: , , , , , , , ,
trackback

La fenêtre d’opportunité dont dispose un chef récemment élu pour faire en sorte de prévenir les divisions internes au sein de son parti n’est pas énormément longue. Hier, Gilles Taillon a fermé la porte… en prenant bien soin de laisser Éric Caire à l’extérieur.

Je me questionne sur le jugement de M. Taillon. Après tout, il n’a pas été élu avec 1 000 voix de majorité mais bien une seule… si le canular d’Omar Bongo est vrai. Sans compter que c’était M. Caire qui a rallié le plus d’appuis au « premier tour », c’est-à-dire qui était le plus populaire des premiers choix des militants qui ont voté. Alors quand je vois M. Taillon refuser de nommer M. Caire au poste de chef parlementaire et invoqué comme raison qu’il est « le seul à avoir été élu avec une majorité », bizarrement, j’ai envie de lui passer un petit coup de fil… histoire de lui remettre les pendules à l’heure.

M. Taillon aurait pu choisir de limiter les possibilités de dissensions internes. Il ne l’a pas fait : il a préféré laisser Éric Caire dans l’ombre. Il aurait pu tenter de reconstruire l’ADQ, et par ADQ j’entends le parti qui représente la droite au Québec. Il ne l’a pas fait : il préfère se rapprocher davantage du centre que de la droite.

Je n’ai jamais cru qu’il soit bon pour l’ADQ que des militants insatisfaits de l’élection de M. Taillon ne fassent défection. Mais à voir l’insouciance avec laquelle M. Taillon agit, je me sens de plus en plus repoussé par ce parti.

Alors quand j’entends une rumeur voulant que peut-être des partisans d’Éric Caire et de Christian Lévesque voudraient créer un nouveau parti, je tends l’oreille. Ne serait-ce que pour fantasmer un peu avant de me rallier inévitablement au seul mouvement de droite pouvant faire opposition au modèle québécois promu par nos deux vieux partis. Et quand je regarde ce qui se passe du côté de l’Alberta avec la Wildrose Alliance, j’ai envie de pleurer. Et d’émigrer en Alberta…

Éric Caire, chef du parti de l’Alliance de la Rose Sauvage? Pourquoi pas rêver.  Entre ça et le Parti taillonniste du Québec… le choix n’est pas compliqué.

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :