jump to navigation

-2 à 0 pour le Québec… juin 15, 2009

Posted by jay2go in Politique québécoise.
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
trackback

Bon, le réflexe de colonisés de nos chers séparatistes fait encore des siennes! La présence de deux groupes de musique anglophones aux festivités de la St-Jean dans le quartier Rosemont vient d’être annulée. Ils se sentaient menacés par des artistes anglophones, les pauvres séparatistes…

Ah bon. Un éventuel Québec souverain passerait-il une loi pour interdire la musique anglophone en territoire québécois?

Je  soupçonne nos nouilles nationales  (pardon, nos séparatistes…) d’avoir vu là-dedans une continuité du débat sur les plaines d’Abraham, sauf que cette fois, c’est musico-culturel. Pas question qu’on se fasse écraser, dominer, mettre au pas, [insérer ici un verbe synonyme], par ces affreux Anglais et leur musique! 700 millions de Québécois ne résisteraient pas à deux groupes de musique qui partagent la langue dominante du continent… c’est l’Assimilation avec un grand A, version 2009!

(Faites attention, ce mal-là est sournois. Il a déjà avalé Céline…)

À moins que ce ne soit que symbolique. Et oui, en effet, c’est le scénario le plus plausible, après brève réflexion. Ragaillardis par leur «victoire des Plaines», les séparatistes se sont dit qu’il serait bon de vider ainsi tout ce qui est Québécois de toute substance anglophone… ou, pour continuer dans la logique maroisienne, obtenir les (avantages??) de la souveraineté… sans faire la souveraineté. Gagner sans jouer.

Ça a commencé par le 400e de Québec, fallait les entendre chialer contre la présence de Paul McCartney!  Ouach, un anglophone, Britannique en plus! Ils nous ont colonisés il y a 350 ans, c’est inacceptable! Mais ils ont perdu, Sir Paul a quand même fait son spectacle. Puis il y a eu l’hystérie à propos de la reconstitution de la bataille des Plaines, qu’ils ont gagnée…

Grave erreur.

Je crains que l’on n’ait créé un dangereux précédent avec l’histoire des Plaines, en laissant de la sorte des groupes séparatistes dicter la loi et l’ordre au Québec. Aujourd’hui, qui peut les empêcher de refuser à des anglophones la scène de festivités QUÉBÉCOISES (et non SÉPARATISTES)? Je sais que les séparatistes aiment réécrire l’histoire et jouer dans des flms dont la fin est différente chaque fois mais, qu’ils l’apprécient ou non, le Québec a néanmoins une composante anglophone qui a fait de cette province ce qu’elle est aujourd’hui, de la même manière que les Franco-Ontariens ont façonné l’Ontario. Mais ça, les souverainistes, dans leur quête de réécriture de l’histoire, n’en tiennent pas compte. Trop de nuances qui impliquent trop de réflexion, et nos bozos n’aiment pas s’embarrasser de trop de réflexions. Agissons maintenant, réfléchissons plus tard. Séparons-nous maintenant, tenons un référendum plus tard (et s’il est perdant, nous «rembourserons» notre souveraineté, un pouvoir à la fois…)

Trop de nuances pour nos Chevaliers de la Nation, donc. Plus facile de hurler COLONISATEUR! à quiconque parle la langue de Shakespeare sur le territoire québécois. Plus facile de faire passer  les Québécois en entier pour des gros cons. Le PIRE, c’est que si c’étaient des francophones qui étaient victimes d’une telle discrimination, il y aurait des émeutes dans les rues pour dénoncer l’oppression des francophones. Mais bon, dans la logique séparatiste, les anglophones québécois ne font pas vraiment partie de la nation québécoise, on ne peut donc se faire cogner sur les doigts pour oppression de notre minorité. Après tout, ces anglo-Québécois, ils sont Canadian… (Jamais je ne laisserais  ces anglophobes diriger un pays, des plans pour qu’on ait la Commission des droits de l’Homme sur le dos!)

Et sur qui peut-on compter pour défendre le gros bon sens dans cette histoire? Certainement pas notre premier ministre Jean Charest! Ex-premier-ministre-fédéraliste reconverti aujourd’hui au nationalisme, il est aujourd’hui, «gestes de souveraineté» mis à part, aussi nationaliste qu’un chef du PQ.

Résultat : séparatistes 2 , fédéralistes 0, Québécois -2.

Et nous, fédéralistes, on regarde le train passer!

Il y a définitivement un vide fédéraliste à combler au Québec. Les groupes séparatistes prennent beaucoup trop de place et ça nuit à l’image qui est projetée du Québec. Les séparatistes nous font passer pour des colonisés fermés d’esprit et hostiles à toute présence «étrangère» (étrangère : qui n’est pas FRANCOPHONE DE SOUCHE) et ce, uniquement parce qu’on leur laisse avoir une influence démesurée sur la conduite des affaires québécoises (civiles, pas gouvernementales).

Pour la deuxième fois en moins de 6 mois, j’ai honte d’être Québécois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :