jump to navigation

2011?? mars 21, 2009

Posted by jay2go in Politique québécoise.
trackback

La planète entière ne sait plus où donner de la tête ; tous les États traversent la pire récession depuis la Grande Dépression ; nos gouvernements sont dans le rouge ; le «bas de laine» des Québécois est dans le trou de 40 milliards… bref, rien ne va plus côté économique. Comment s’en sort le gouvernement québécois? En repoussant les mesures économiques contre la crise à… 2011!

Je ne suis pas un fan de l’interventionnisme d’État, mais tant qu’à agir et se mettre dans le trou (7 milliards en deux ans), aussi bien le faire pour combattre la crise non? Pourquoi repousser les hausses de TVQ et de tarifs à 2011? Pourquoi faire un trou maintenant et ne commencer à le remplir que dans deux ans? Il y a quelque chose que je ne comprend pas.

Et ce n’est certainement pas pour gagner les prochaines élections, il vient d’y en avoir! À la limite, les prochaines élections seront tenues en 2013. Si les libéraux voulaient nuire à leurs chances de réélection, ils ne s’y seraient pas pris autrement. Il me semble que de 2009 à 2013, les gens ont beaucoup plus le temps d’oublier hausses de taxes et de tarifs qu’entre 2011 et 2013 non? C’est faciliter la victoire du PQ! Tant qu’à ça, pourquoi ne pas constituer un fonds d’urgence pour la prochaine crise économique? Tant qu’à continuer dans la même logique…

Je ne suis pas un fan de l’interventionnisme d’État. Personnellement, si on me le demande, je suis plutôt favorable à un plan minimaliste. C’est après l’ouragan qu’il faut nettoyer, pas pendant. Mais là où j’ai un problème, c’est que j’ai la désagréable impression qu’on nous prend pour des valises. Après avoir déclenché les élections supposément pour avoir les mains libres pour traverser la crise économique, le premier ministre ne fait certainement pas mieux qu’il aurait fait s’il avait été minoritaire. J’étais un de ceux qui ont défendu avec le plus d’ardeur la décision de M. Charest de partir en campagne électorale en novembre dernier. Or cette campagne, on l’a su par après, était déclenchée uniquement pour donner la chance aux libéraux de s’acheter une majorité avant que les résultats de la Caisse de dépôt et placement du Québec ne viennent compromettre leurs chances d’être majoritaires pour de bon. M. Charest donc s’est acheté quatre ans. Et aujourd’hui il fait quoi? Il attend! Il ne pouvait pas attendre en novembre dernier, mais maintenant, pas de problème! Les libéraux sont confortablement assis sur leur siège (en fait, leurs 66 sièges). Le gouvernement dépense à crédit mais ce n’est pas grave, l’argent va rentrer dans deux ans! Ayoye… l’économie d’abord? Non, c’est Mario Dumont qui avait raison : l’économie prend l’bord!! Et en plus, ils gèlent les frais des CPE! Au nom de quoi?? Ah non, pardon, je sais très bien au nom de quoi : au nom de «c’est pas payant électoralement». Ça ne fera pas gagner des votes d’augmenter les tarifs des garderies, après tout. Hahem, excusez-moi, mais les hausse d’Hydro, de TVQ, de SAAQ et d’une foule d’autres services (même demander sa copie de baptistaire va être plus cher! Mais les garderies? Pas touche!) non plus ne feront pas gagner d’élections. Tant qu’à être parti pour la gloire, ils auraient aussi bien pu y aller one shot. Mais non, au Québec, ça ne fonctionne pas comme ça. L’ADQ 2.0, c’est pour quand? Vous avez besoin de fonds, de main-d’oeuvre, quelque chose? Appelez-moi, je suis disponible…

J’étais un de ceux qui ont défendu le timing de la dernière campagne électorale québécoise avec le plus d’ardeur. Je suis aujourd’hui un de ceux qui réclament le départ de Jean Charest le plus rapidement possible. D’ailleurs, si j’étais un stratège libéral, je n’attendrais certainement pas jusqu’en 2012 pour conseiller à M. Charest de se trouver un autre job. Ni à Monique Jérôme-Forget (rappelez-vous : «il n’est pas question de déficit», «j’ai une bonne réserve», ma sacoche est belle, ma sacoche est grande, ma sacoche c’est la meilleure! ) Mais au moins elle, elle passera l’arme politique à gauche à la fin de la présente session parlementaire.

And then there was one…

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :