jump to navigation

« Faisons payer les riches! » novembre 18, 2008

Posted by jay2go in Brassage d'idées, Chroniques externes.
trackback

Je ne porte pas Richard Martineau dans mon coeur. Je déteste le chroniqueur politique ; je le trouve très populiste et démagogue. Mais la chronique qui suit (publiée dans le Journal de Montréal, eh oui que voulez-vous, c’est ma journée de lecture des chroniqueurs du JdM!) a le mérite de proposer quelque idée. Disons que ça fait différent du « consensus québécois » auxquels nos élites nous ont habitués et avec lequel ils nous endorment un peu plus chaque jour….

***

Vendredi, sur mon blogue, je me demandais pourquoi les frais de CPE étaient de sept dollars par jour par enfant, indépendamment du revenu annuel des parents.

Vous gagnez 30 000 $ par année ? Vous payez sept dollars. Vous gagnez 150 000 $ ? Vous payez sept dollars.

«Ça n’a pas beaucoup de sens, écrivais-je. Concrètement, ça veut dire qu’on subventionne les riches…»

PAYER DEUX FOIS

Ma question a fait bondir les internautes. «Contrairement à ce que vous dites, les riches déboursent plus d’argent que les pauvres pour profiter des services de l’État pour la simple et bonne raison qu’ils paient plus d’impôts», m’a-t-on dit.

«Augmenter les frais pour les riches revient à les faire payer deux fois. La fiscalité est déjà ajustée pour leur faire cracher le morceau…», m’a écrit Stéphane Lessard.

«Celui qui gagne 150 000 $ par an paie 50 000 $ d’impôts alors que celui qui a un revenu annuel de 30 000 $ en paie environ 6 000 $. La différence de 43 000 $ sert en partie à financer le système de CPE…», m’a lancé Raymond Morneau.

D’accord.

Mais si au lieu de faire payer les riches par le biais des impôts, on leur demandait tout simplement de payer plus cher les services qu’ils utilisent ?

Vous ne trouvez pas que ça serait plus équitable ?

DES TARIFS DIFFÉRENCIÉS

Ne riez pas, je ne suis pas tout seul à penser ça.

Dans Pour une gauche efficace, l’essai qu’il vient de publier chez Boréal, Jean-François Lisée affirme la même chose.

L’État a besoin d’argent pour répondre aux besoins croissants de la population, écrit-il. Au lieu d’augmenter les impôts (une stratégie qui encourage nos diplômés et nos entrepreneurs à lever les feutres et à s’installer dans des pays où le fardeau fiscal est moins lourd), pourquoi ne met-on pas sur pied une tarification différenciée ?

Lisée a vécu plusieurs années à Paris. Là-bas, écrit-il, quand vous inscrivez votre enfant à l’école, vous devez présenter votre feuille d’impôts de l’année précédente.

Pourquoi ? Parce que les coûts des repas varient en fonction des revenus des parents. Vous êtes pauvres ? Les repas de votre enfant sont gratuits. Vous êtes riches ? Vous payez le coût réel.

«Il y avait cinq niveaux, écrit Jean-François Lisée. Et les parents ne faisaient aucune difficulté pour montrer leurs documents.»

CONTRAVENTIONS ASYMÉTRIQUES

On pourrait faire la même chose avec les permis de conduire, les services de garde, les frais d’hospitalisation, les contraventions, les amendes…

«Vous devez verser 100 $ pour un excès de vitesse, écrit Lisée. Si vous touchez le salaire minimum, il vous faudra 12 heures et demie de travail pour payer. Si vous êtes parmi les 100 grands chefs d’entreprise canadiens, cette somme vous privera de moins de deux minutes de votre travail. Pourquoi l’amende ne serait pas l’équivalent d’une demi-journée de revenu, tout simplement ?»

Selon le ministère québécois des Finances, un dollar perçu en tarification a moins d’impact négatif sur la croissance que le même dollar perçu en impôt sur le revenu.

Bref, c’est mieux de demander aux riches de sortir plus d’argent chaque fois qu’ils utilisent un service de l’État que de hausser leurs impôts !

Pourquoi aucun politicien n’ose discuter sérieusement de cette idée ?

ÇA, ça serait original !

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :